Pose de la voie d'un réseau ferroviaire echelle N

Avant de se lancer dans la pose de la voie, il faut avoir une idée du thème global: grande gare avec décor urbain, petite gare de campagne sur une ligne secondaire, installations industrielles, ou plutôt minimaliste, avec la ou les voies qui passent simplement au milieu de la campagne. Une fois le thème choisit, il faut rentrer dans le détail, pour que le positionnement des principales installations que l'on envisage soit possible en terme de place, et soit un minimum réaliste:

- Quel bâtiments et quel infrastructure ferroviaire on veut mettre en place et à quel endroit ?

- Ou mettre les zones d'herbes, les arbres, les buissons ?

- Est ce que je fais une zone d'eau, un pont, un viaduc ?

- Ou vont passer mes routes et chemins, sur la voie ou sous la voie, ou se trouvera le passage à niveau ?

- Etc... jusqu'a ce que tout soit définit (n'hésitez pas a faire des croquis pour éviter d'oublier vos bonnes idées).

---------------

La pose de la voie n'est pas en soi une opération complexe, mais demande un peu de minutie, est un peu de préparation.

Une précision avant de commencer: en N, je ne représente pas le ballast comme on peut le faire en HO ou autres grandes échelles. Donc pas de semelle en liège ou en Depron, tout au plus, une fois la voie posée définitivement, je colle un peux de ballast à l'échelle N sur les parties avant du réseau. En toute franchise, si le dessous des voies est peint dans une couleur adéquate, ce manque ne choque pas.

 

Le Pré-positionnement:

Avant toute chose, je positionne "a blanc" mes rails, pour avoir une idée du rendu finale. Pour le coté esthétique, on évitera de placer les voies avant parallèlement au bord du réseau. On évitera également de les placer trop au bord, pour éviter le risque de chute du matériel roulant.

Une fois que le placement me convient, je trace au crayon de papier, une limite coté extérieur et intérieur des voies à plus ou moins 2 cm des bords. Je retire les voies, et je peins la partie délimitée (celle sous les voies) en noir, si les traverses sont noir, en marron si elle sont marron. Il ne faut pas oublier de débordé aux endroits où se trouveront les moteurs d'aiguillage.

Le but de cette mise en peinture permet de compenser l'absence de ballast, et noie la voie dans un univers uniforme et unicolore.

 

La préparation électrique:

Un des problèmes que l'on retrouve de façon récurrente dans les forums est lié à la continuité électrique entre les rails, ou au niveau du passage des aiguillages. c'est à dire que la locomotive avance en pleine voie ou sur un aiguillage, puis soudainement s'arrête sans raison apparente. La raison est simple: il n'y a plus de tension dans les rails. Cela arrive couramment, mais ça peux vite être découragent, voir rébarbatif et nous détourner de notre réseau.

Dans le cas de la pleine voie, ce sont les éclisses qui assure la continuité, mais avec le temps, elles ne jouent plus leur rôle. Partez du principe qu'elles ne sont là que pour aligner parfaitement vos rails.

Dans le cas d'un aiguillage, ce sont les lamelles qui assure la continuité, mais comme pour les éclisses, partez du principe qu'elles sont là uniquement pour aiguiller vos trains.

La solution à ce problème consiste à alimenter chaque rail, chaque coupon de voie, et à ponter les parties avant et après les aiguillages. Oui, je sais c'est fastidieux, mais c'est l'assurance d'une continuité électrique parfaite.

Pour cela, il existe 2 solutions:

- la première solution, c'est de ponter chaque rail entre eux. C'est à dire qu' à chaque éclisse, on soude un bout de fil (+/- 15 cm) sur le rail de droite, que l'on relie par une autre soudure au rail de gauche; et ce de chaque coté bien sur.

- la seconde solution, c'est d'alimenter chaque rail par un "feeders". Un feeders est un câble de grosse section (1.5 à 2.5 mm2 à 2 fils pour les + et -) que l'on place sous le réseau, et sur lequel on va venir se repiquer avec des fils plus fin pour alimenter chaque rail (+/- 20 à 50 cm en fonction de vos besoins). Cela veut dire que sur chaque rail, il faudra souder un fil de chaque coté, fils qui seront a leurs tour soudés ou connectés sur le feeders.

Il va s'en dire, mais c'est mieux en le disant, que l'on respecte les polarités. Le rail extérieur est toujours relié avec un rail extérieur, et idem pour le rail intérieur qui est toujours relié à un rail intérieur.

Il existe une solution alternative, qui consiste à souder toutes les éclisses. Cela peut être fait, pour après n'avoir à ponter que quelques portions entre elle. Par contre, il ne faut JAMAIS souder toutes les éclisses sur l'intégralité de son réseau, car les voies se dilatent et le risque de se retrouver avec des montagnes russes est assuré. Il faut TOUJOURS laisser des éclisses libres, que l'on pontera simplement pour assurer la continuité électrique.

Il est IMPORTANT de respecter un code couleur pour son câblage, sinon, vous serez vite perdu.

 

La pose définitive:

Après ces fastidieuses opérations, nous voici enfin prêt  pour la pose de la voie.

Nous allons donc assembler tous nos rails entre eux, en faisant attention à ce que chaque éclisse soit parfaitement emboitées.Une fois que tout est assemblé, on repositionne l'ensemble sur notre zone précédemment peinte en noir (ou marron). On positionne les moteurs d'aiguillage (en veillant a leurs bon fonctionnement à vide), et on vérifie que tout se place bien sur la zone peinte. En cas de manque de peinture, c'est maintenant qu'il faut faire la ou les retouches.

Avant d'aller plus loin, il faut veiller à ce que chaque fils soudé sur les rails soit bien positionné de chaque coté de la voie, et que rien se soit coincé sous les rails.

A ce stade des travaux, nous allons procéder à un essai de roulage à blanc. Pour cela, prenez un de vos wagon, positionnez le sur la voie, et poussez le doucement avec le doigt. Cette étape permet de vérifier le parfait alignement des rails, et le bon assemblage des éclisses. Parcourez l'ensemble de votre tracé. Si le wagon glisse tout seul sans saut ni arrêt due à un défaut d'éclisse, c'est tout bon. Dans le cas contraire, il faut traiter le problème immédiatement.

Maintenant que nous nous sommes assuré que l'alignement des rails et leurs positionnements étaient bon, on peut commencer la fixation des rails sur le plan de roulement. Pour cela, MINITRIX  a dans son catalogue, des vis de fixation (référence 66548 - Diam.1.2 x 7 mm) ou des clous de fixation (référence 66537 - Diam.0.8 x 10 mm). Rien ne vous oblige à utiliser ces produits, un équivalent en magasin de bricolage ira parfaitement, et vous coutera bien moins cher. Pour ma part, j'ai utilisé des pointes tête homme de diamètre 1 mm x 12 mm de longueur.

La fixation des voies, notamment avec les pointes, a tendance à faire sauter le réseau (à chaque coup de marteau), il est important de vérifier au fur et à mesure que l'on avance dans cette étape, que les rails soient toujours en parfait alignement les un avec les autres. Il ne faut pas hésiter à refaire plusieurs fois, le test de roulement et d'alignement avec le wagon durant la fixation.

Une fois cette partie terminée, on va procéder une dernière fois à un test de roulement avec notre wagon. Il doit glisser tout seul, sur l'ensemble des voies. Ce test, peut vous paraître  répétitif, mais il vous assurera une pose de voie parfaite. Couplé à une continuité électrique sans faille, votre réseau sera épargné par les deux plus gros problèmes qu'il pourra rencontrer dans le temps.

 

Le passage des fils d'alimentation:

Au début de cette page, nous avons soudé sur nos rails, des fils pour s'assurer une parfaite continuité électrique. Il va donc falloir passer ces fils sous le réseau. Pour cela, on perce un trou de 2 mm de diamètre en face de chaque fils, et à chaque fois entre 2 traverses pour une question de discrétion

Si vous avez placé des aiguillages en surface sur votre réseau, comme c'est mon cas, on fera également un trou de 3 mm de diamètre à environ 5 mm de la sortie des 3 fils blanc/vert/jaune du boitier, pour faire passer ces fils sous le réseau.

Nous voici, maintenant, avec un réseau fixé, prêt à être alimenté, avec rien qui traine sur le plan de roulement.

 

La finition:

Pour que nos fils d'alimentation soudés sur les rails, soient le plus discret possible, je vous conseille de mettre une petite pointe de peinture noire sur chaque fils, notamment sur son isolant pour le rendre le plus discret possible.

Enfin, dans la réalité, les rails ne sont jamais neufs, ils ne brillent pas comme ceux que l'on vient de poser, et qui sortent de la boite. Pour donner cet aspect rouille vieillie, je peins le coté du rail avec une peinture pour maquette couleur marron/rouille.

Il faut peindre les deux cotés qui se voie (rail avant et rail arrière), au moins sur les parties où les rails seront visibles. Attention à ne pas mettre de peinture dans les articulations des aiguillages, car en séchant, la peinture pourrait les bloquer.

***   ***   ***   ***

 

RETROUVEZ TOUS MES RESEAUX SUR MON NOUVEAU SITE

www.trains-miniature.xyz

 

***   ***   ***   ***

***

*

Date de dernière mise à jour : 22/01/2018